08
NOV
2016

La communauté grecque dit OXI et se souvient

Le 30 octobre dernier, les Montréalais d’origine grecque et tous leurs amis ont célébré la fête nationale du 28 octobre à la Communauté hellénique du Grand Montréal.
Displaying
Le 28 octobre 1940, le gouvernement grec rejeta l’ultimatum de l’Italie fasciste qui voulait passer sur le territoire grec et en occuper une partie. En réponse à ce refus,  les troupes italiennes stationnées attaquèrent à la frontière grecque à cinq heures et demie du matin, déclenchant ainsi la participation de la Grèce dans la Seconde Guerre mondiale et la première résistance rencontrée par les troupes fascistes. Le 28 octobre représente ainsi le fier esprit  hellénique d’indépendance et de liberté, devenant l’une des deux fêtes nationales de la Grèce.
La joDisplaying urnée a commencé par une doxologie solennelle à la cathédrale St-Georges, célébrée par son Éminence le Métropolite Sotiris. Nos portes-drapeaux ont, bien sûr, fait honneur à l’École Socrates-Démosthène.

Displaying

Les dames du Philoptochos de Saint-Georges ont par la suite servi un délicieux goûter pour souhaiter la bienvenue à tous les participants, dont de nombreux dignitaires, Grecs ou non, qui se sont fait un point d’honneur d’être de la fête. Vous trouverez à la fin de ce texte la liste de tous nos invités de marque.

Displaying
Le dîner officiel en tant que tel a eu lieu à la Communauté hellénique du Grand Montréal.

Displaying

Les enfants de la chorale de Socrates-Démosthène on merveilleusement chanté les hymnes nationaus du Canada et de la Grèce, sous la direction de leur merveilleuse maîtresse de chorale, la soprano Maria Diamantis.

Displaying

Le Métropolite Sotiris, l’ambassadeur Georgios Marcantonatos et le président de la CHGM, Nicholaos Pagonis ont tous trois présenté des discours bien sentis sur la signification profonde des célébrations du jour.

Displaying
Les élèves de l’école secondaire Socrates-Démosthène ont bien impressionné l’auditoire en  récitant « Οι γειτονίες του κόσμου » du poète Giannis Ritsos. Quant à Nikos Danopoulos, le président des étudiants de l’école Aristotélis, il a transmis un vibrant message aux Grecs à l’extérieur de la Grèce afin que continue partout la culture hellène.

Displaying

Monsieur Pagonis a ensuite remis deux plaques honorifiques à deux organisations qui se distinguent depuis des décennies pour la culture grecque. La Fraternité laconienne du Canada existe depuis plus de 80 ans, sa présidente est Mme Panagiota Tamvakologou-Kyriakou. La troupe folklorique grecque Syrtaki implique des danseurs de tous âges depuis plus de 35 ans. Son président, M. Kostas Oikonomidis a ému l’assemblée en jouant un air évocateur sur la flûte.

Displaying

En bref, ce fut une journée inspirante.

Merci.

L’École Socrates-Démosthène

Voici la liste de nos invités de marque:

Displaying

Displaying

Displaying

Displaying