24
OCT
2013

Notre École à la Conférence sur les Stratégies de promotion de l’éducation grecque

Sous les auspices de Son Excellence Eleftherios Angelopoulos, ambassadeur de Grèce au Canada, en collaboration avec l’Office grec des Affaires éducatives au Canada, et en présence de trois consuls généraux au Canada, M. Thanos Kafopoulos, Consul général de Grèce à Montréal, M. Elias Kremmydas, Consul général de Grèce à Vancouver et M. Iacovos Giragosian, Consul général de Chypre à Toronto, une importante conférence canadienne a eu lieu samedi dernier sur les stratégies de promotion de l’éducation grecque (la langue et  la culture grecques ainsi que la foi orthodoxe).
Reçus par la Communauté hellénique d’Ottawa, plus de soixante autorités de Vancouver à Terre-Neuve étaient présentes, dont des représentants de nombreuses communautés et écoles grecques, du préscolaire à l’université. Centre de premier rang était la Communauté hellénique du Grand Montréal et de l’École primaire Socrates et Démosthène . Accompagnant le directeur général, Chris Adamopoulos, était Aliki Daher du conseil d’administration et secrétaire de l’éducation complémentaire du CHGM, ainsi que Chrisoula Petimeza, la directrice de l’éducation grecque de l’École, le directeur de l’école Platon – Omeros, Mike Patsatzis, la directrice de l’école St-Nicolas, Katie Kiryakides ainsi que quatre enseignantes et enseignant de Socrates et Démosthène, Elli Mandalenakis, Frances Liontaris, Eleni Dracopoulou et Yannis Moutafidis.
L’École primaire Socrates et Démosthène, déjà reconnue comme la première autorité sur l’éducation multilingue et grecque partout au Canada, en Amérique du Nord et dans le monde, était au centre de l’attention, puisque la plupart des autres écoles étaient à la recherche de moyens d’améliorer leur produit et leur nombre d’inscriptions. Le directeur général était le principal conférencier. Il a séduit le public avec une superbe présentation PowerPoint sur notre École pendant qu’il donné des précisions sur la mission de Socrates et Démosthène, ses programmes, ses enjeux actuels et la longue histoire des réussites et des réalisations de l’École. Chris Adamopoulos s’est concentré sur le sujet du jour, le programme grec, et a expliqué que c’était l’une des priorités de notre École : offrir un programme au plus haut niveau possible, en grec comme en français et en anglais.
Le Directeur général a également approfondi sur deux projets sur lesquels l’École travaille, présentement : un campus du Baccalauréat international et notre première école secondaire multilingue privée à temps plein. Inspirant un public chaleureux, il a répondu à de nombreuses questions et a invité tout le monde à visiter notre communauté et notre École. La coordonnatrice de l’éducation grecque, la Dre Despina Hatzidiakou a remercié le directeur général, et a annoncé que son bureau se réjouit de poursuivre leur collaboration.
Les représentants du bureau d’éducation grecque ont présenté une analyse statistique universitaire qu’ils ont commandée, sur ce qui est enseigné à travers le Canada, à qui et où, en matière d’éducation grecque. Les résultats se sont avérés intéressants. L’Ontario a peut-être plus de jeunes inscrits dans une sorte ou une autre de programme grec, mais le Québec mène dans la qualité et la structure. Un accent particulier a été mis sur le fait qu’à Montréal, de nombreux programmes de prématernelle et de CPE associés amènent des élèves à Socrates et Démosthène, ce qui ne se trouve nulle part ailleurs au Canada. Et seul le Québec offre des programmes grecs aux adultes, gracieuseté du programme d’études grecques de la CHGM.
Enfin, une annonce-surprise a été faite à l’auditoire par le directeur du Musée de la civilisation, M. Michel Côté : une fabuleuse nouvelle exposition d’art et d’archéologie sera présentée en 2015. Quelque 500 pièces couvrant plus de 5000 ans d’histoire de la Grèce seront rassemblées. Cette exposition, qui selon le directeur a la capacité de changer la vie, se nomme Les Grecs, d’Agamemnon à Alexandre le Grand. Ottawa est l’une des quatre seules villes nord-américaines l’accueilleront. Notre École mettra tout en œuvre pour envoyer autant d’enfants que possible, avec leurs enseignants, visiter cette exposition en 2015.